développement international

« … L’humanitaire tue le développement, je ne l’apprends à personne.
Or, en Grand’Anse, l’AMAGA* a fait le choix du développement.
Nous aspirons à nous développer pour exister bien, exister mieux.
Ce n’est donc point une assistance que la Grand’Anse demande, et qui serait une invitation à nous déprendre de nos rêves pour n’exister que de la compassion d’autrui.
Nous voulons dépasser le stade du compassionnel pour aborder celui d’une logique d’actions solidaires, aux fins d’enclencher une dynamique de développement.
Nous sommes venus solliciter vos compétences pour un appui technique sur différents champs …. »
Extrait du discours de Jean Claude Fignolé, maire de la commune des Abricots en Haïti, devant le Conseil Départemental des Côtes d’Armor, prononcé à Saint Brieuc, le 22 septembre 2010

C’est ce discours qui sous-tend l’action de Beehemcy :

  • respect des partenaires : « ne pas rêver à notre place »
  • construction de solutions pérennes : « dépasser le stade du compassionnel »
  • apport de compétences : « apporter un appui technique, sans faire à la place »

*AMAGA : Association des Maires de la Grand’ Anse.
La Grand’Anse est le département situé à la pointe sud ouest d’Haïti. Les maires des 12 communes de ce département ont fait
le choix de se regrouper pour travailler ensemble au développement de leur territoire